Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le peuple Canin

Le peuple Canin

Ce blog a pour objectifs la rencontre de chiens pour contribuer à leur socialisation (à leurs congénères et à l'humain) et au partage d'un moment agréable avec son animal. Les promenades proposées sont gratuites et annoncées quelques semaines avant chaque balade.


Maya et Bouba - Le Point de vue de l'humain

Publié par Mathieu sur 23 Mai 2013, 17:16pm

Catégories : #Relation Chien-Humain

Bon, après ces quelques mois d'activité, il est plus que temps de présenter mes deux loups. L'humain (moi), fera de son mieux pour garder la plus grande objectivité (bien que l'Homme soit un être rempli de subjectivité).

Le respect de l'âge oblige, Maya (noire et blanche, 9 ans de 39 cm au garrot et 10 kg) sera la première à être présentée suivie de son éternel ami, Bouba (nuancier de beige et brun, 5,5 ans de 25 cm au garrot et 7,5 kg ) - voir photo plus bas - .

Maya, sans race déterminée mais clairement apparentée aux ratiers, a été adoptée en décembre 2004 et serait née début juillet 2004 d'après la SRPA de Charleroi. Pour ma Véto de l'époque, elle avait bien deux mois de plus (+/- mai 2004)...

Des débuts mouvementés

Au commencement de la vie en commun, notre histoire a suivi une jolie courbe remplie de hauts et de bas. Après plusieurs mois à jouer les ouvrières dans un appartement récemment rénové par le propriétaire et régulièrement uriner sur le pallaisson et/ou dans son panier, l'adaptation eu lieu.

En promenade, je lui ai très vite retiré la laisse dans les petits parcs que nous fréquentions. Ca m'a d'ailleurs vallu quelques frayeurs puisque, une fois lâchée, elle refusait d'être rattachée. Son passe temps était alors de garder une bonne distance quitte à se promener sur la route...

Heureusement (pour mes nerfs) on a vite pris confiance l'un dans l'autre et le rappel s'est amélioré de mois en mois.

Nous avons aussi fréquenter un club de "dressage" pendant quelques mois. On était loin de s'épanouir dans ce genre d'endroit où tous les chiens sont en laisse avec pour conséquence une communication difficile avec les copains à 4 pattes.

Bref, cette activité n'a pas duré lontemps...

La communication avec les autres

Au premier abord, quand elle voit arriver vers elle un - chien/humain/vélo -, sa première réaction est de foncer sur l'être en mouvement (simulation d'une attaque) et esquiver au dernier moment pour finir, quand c'est un humain, par se mettre à côté tout en aboyant (sans montrer les dents). Quand la personne ne prend pas peur, tout cela fini par une demande intense de caresses et de jeux...

Auparavant, quand elle rencontrait un chien, le principe était le même avec un côté un peu plus musclé dans l'approche. Mais chaque rencontre finissait en jeux (sauf quand le maître de l'autre chien s'offusquait et repartait avec son animal).

Aujourd'hui, si la démarche est la même avec les humains, elle cherche beaucoup moins le jeu avec les autres compagnons poilus.

Si elle rencontre une meute de chiens, elle cherche plutôt à éviter gentillement ce groupe pour passer son chemin sans faire de vague mais ne rejette pas le contact lors de l'approche d'un des chiens.

Avec les autres animaux (chevaux, vaches, chèvres,...), la tactique est de les effrayer mais de très vite stopper une fois qu'ils font face...Parce qu'un animal de plusieurs centaines de kilos, même si elle mange de la viande crue, ça reste un peu sur l'estomac...

Par contre avec nos poules (arrivées après les deux chiens), il a fallu un petit temps d'adaptation pour qu'elles soient considérées comme des "membres de la famille" et ainsi, les protéger contre les chats du quartier.

D'ailleurs, à la vue d'un chat, la réaction des poules était de se mettre derrière Maya et Bouba ou de les "appeler" avec un signal reconnaissable si un danger se présentait. Elles sont devenues les premières poules "éducatrices" de chien...

La rencontre avec Bouba

Comme la première rencontre a eu lieu dans un endroit extérieur à la maison, elle a sans doute pensé que c'était juste un copain occasionel...Une fois les deux chiens dans la voiture, elle semblait déjà moins rassurée...

C'est dans la maison qu'elle a clairement fait comprendre son mécontentement. Cette nouvelle boule d'énergie, très vite à l'aise, l'a un peu déconcertée. Dans les tous premiers jours, elle évitait le contact avec lui et avec moi. Son nouveau compagnon lui semblait envahissant et accaparait à la fois les objets et les humains.

MAIS, très vite, elle s'est rendue compte que faire des bétises à deux, c'est mieux! S'enfuir à deux, c'est mieux...Courser des animaux à deux, c'est mieux...Courser des humains (même une équipe entière de footballeurs), c'est mieux...Se coller l'un à l'autre pour surveiller le jardin, c'est mieux....Avoir un copain pour jouer à se battre, c'est beaucoup mieux!

Elle est même passé par une phase de maternage (léchage journalier de la face comme les mères louves le font avec leur progéniture)

Finalement, même si Bouba montre plus d'attachement à Maya que l'inverse, elle aurait, je pense, très difficile de vivre sans lui aujourd'hui. Elle est sa "maman", son "éducatrice", sa "protectrice", sa compagne de galère, de jeu,....

Ses qualités et traits de caractère

- Une fois qu'elle a accepté vos caresses, elle vous aime pour la vie et vous fera la fête à chaque rencontre

- Autonome tout en étant hyper attachée à ses deux humains et à son meilleur ami Bouba

- Toujours prête à jouer (même à 9 ans), à sa faire câliner,...

- Très protectrice envers sa Famille/Meute (Poules et coq inclus)

- Très curieuse. Renifler TOUT est un passe temps épanouissant pour elle (Surtout en promenade)

- Gourmande (Peut même manger les pelures de PDT quand je ne la regarde pas, voire les trognons de broccoli...). Mais dans son coeur rien ne vaut la viande crue et les os charnus!

- Adore les balades et encore plus quand ses deux humains sont de la partie (par contre, la voiture, c'est pas trop ça)

- Quand il fait chaud (ce qui arrive rarement en Belgique) alterner la sieste entre soleil et ombre est une tâche capitale

- Sortir le soir fermer la porte du poulailler soit à 21h50 précise, soit à 22h10 précise (suivant son humeur) et surtout pas à un autre moment!

- Ramener les oeufs et, si l'humain est distrait, essayer de les casser pour manger le contenu

- Ne pas laisser son ami humain trop longtemps dans le fauteuil car il doit avoir un maximum d'activité pour sa santé (Faut même pas qu'il pense qu'il va pouvoir faire une sieste)

- Reclamer à sa "maîtresse" des caresses sur le poitrail

- ...

Bouba, croisé Teckel-Papillon (épagneul nain), a été adopté à l'âge de 3 mois en décembre 2007 à la SRPA de Charleroi.

Des débuts énergiques

Comme vous avez pu le lire plus haut, il a très vite pris beaucoup de place. Je crois surtout qu'il cherchait cette place que j'ai eu un peu de mal à lui donner notamment par peur (inconsciente au début) que Maya se sente rejetée si je m'occupais trop de lui. Ca a donnée lieu pendant très longtemps à des pipis fréquents dans la maison (sans destruction).

En promenade, il a très vite adopté les pratiques de son amie Maya avec un petit brin de domination en plus (qui vient probablement d'un "manque de confiance" du à sa taille). Lui, il veut soumettre et ensuite jouer (et ce, quelque soit le format du chien en face).

Par contre, il a toujours eu un très bon rappel (si on l'appelle avant qu'il ne se lance à la poursuite d'un sujet mouvant) et n'a jamais essayé de fuguer (faut pas non plus laisser la barrière ouverte).

Mon erreur, qui a renforcé son côté "je veux dominer tous les chiens", c'est d'avoir fréquenté un club de dressage. L'impossibilité d'être libre dans ses mouvements le faisait devenir de plus en plus agressif lors des cours. Les mauvais conseils "d'éducateurs canins" n'ont fait qu'intensifier le problème.

En effet, malgré ce côté "faux chef de meute dominateur", Bouba est plutôt un suiveur qui aurait eu besoin, dans sa prime jeunesse, d'être élevé avec un chien au tempérament plus calme.

La communication avec les autres

Tout est dit dans les paragraphes précédents mais en résumé, il procède à la manière de sa meilleure amie Maya.

Ses qualités et traits de caractère

- Hyper attaché à ses humains et surtout à Maya (dont il ne saurait se passer). Le parfait exemple de l'Amour inconditionnel

- Egalement toujours prêt à jouer, à sa faire câliner,...

- Très très très protecteur envers sa Famille/Meute (Poules et coq inclus). Et ce, quel que soit le danger en face (Pour "protéger" Maya, il s'est récemment battu avec deux Labradors). Je pense qu'un Tyrex ne le ferait pas reculer...

- Aurait pu avoir un rôle dans la série "Les Experts" car toute odeur l'intéresse

- Gourmand mais plus sélectif que Maya. Mendier en cuisine est une activité pleine de sens. Lui aussi, dans son coeur, rien ne vaut la viande crue et les os charnus!

- Adore les balades et encore plus quand ses deux humains sont de la partie et jamais sans Maya (par contre, la voiture, c'est pas trop ça)

- Quand il fait chaud (ce qui arrive rarement en Belgique) alterner la sieste entre soleil et ombre est une tâche importante

- Chasser les rats dans le poulailler

- Faire en sorte que l'humain s'assoit à terre (et pas dans le fauteuil) pour se coucher sur lui (histoire d'avoir bien chaud et d'être en sécurité)

- Suivre ses amis humains comme "un petit chien"

- Reclamer à sa "maîtresse" des milliers de calins

-Se mettre sur la terrase et observer ce qui pourrait passer dans la rue (avant de s'endormir le museau en pointe sur le sol). Tout mouvement suspect fait l'objet d'aboiements pour éloigner l'intru qui a l'audace de passer dans la rue de Mr Bouba.

- Est fétichiste des pantoufles sur lesquelles il adore se coucher (ne les détruit jamais).

- ...

Maya et Bouba - Le Point de vue de l'humain
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents